Projet européen GAZTEJEUNES : « Vers un écosystème transfrontalier dans les services sociaux pour la jeunesse » -11/12/13 juin 2018

Lors du séjour à San Sébastien et Bilbao, les professionnels de Sauvegarde sont venus à leur tour rencontrer les professionnels d’AGINTZARI, dans la région d’Euskadi. L’hiver dernier, l’association Sauvegarde avait reçu les équipes du Pays Basque espagnol, venues représenter et présenter KAMIRA (coopérative d’initiative sociale), GAIDO LAB (laboratoire d’innovation sociale) et AGINTZARI (coopérative sociale). Durant trois jours, les professionnels de Sauvegarde (groupe composé du Directeur Général Adjoint, de la directrice du service Ressources et Développement, du directeur de l’UPAES, du chef de service Placement Familial, de la chef de service du Patio, de deux assistantes familiales, d’une éducatrice du service AEMO, d’un éducateur du DAMMIE, de deux infirmières et d’une éducatrice du service soins-santé-addictions) se sont répartis sur les groupes de travail proposés par AGINTZARI.

  • MNA et accueil en établissement.
  • Intervention socio-éducative et psychosociale spécialisée
  • Présentation du service psychologique contre les abus et violences sexuelles (enfants, femmes).
  • Présentation de l’Intervention socio-éducative et psychosociale communautaire.
  • Présentation du service de placement familial et post-adoption.
  • Présentation de l’accueil résidentiel socio-éducatif et psychosocial pour mineurs présentant des problèmes graves.

Pour rappel, dans le cadre de sa compétence en matière de coopération interrégionale, le Groupement Européen de Coopération Territoriale (G.E.C.T.) Eurorégion Aquitaine-Euskadi-Navarre a mis en place un appel à projets de coopération. Ce groupement a pour but de promouvoir des rencontres et échanges entre les professionnels, afin de renforcer les relations interrégionales au bénéfice des activités contribuant au développement de l’Eurorégion.

GAZTEJEUNES s’inscrit dans ce cadre, dans la recherche et la fondation des modèles innovants relatifs à la prise en charge des enfants et des jeunes en situation de fragilité sociale. Ce projet interrégional réunissant l’Euskadi, la Navarre et la Nouvelle Aquitaine, vise à faire progresser la citoyenneté euro-régionale dans le domaine de la jeunesse en identifiant les valeurs communes, en échangeant des connaissances pour l’adaptation et la réplication, la diffusion et la sensibilisation aux « bonnes pratiques » en matière de ressources d’aide à la jeunesse.

4 axes spécifiques sont supports à cette coopération :

  • les dispositifs de soutien à l’adoption, la post-adoption et au placement familial
  • les dispositifs de prise en charge des Mineurs Non Accompagnés
  • les dispositifs d’intervention socio-éducative et psychosociale auprès d’enfants et de jeunes
  • les dispositifs d’appui aux jeunes majeurs

TÉLÉCHARGER LE COMPTE RENDU DU PROJET

 

 

Le Vendredi 15 Juin 2018 a eu lieu à Tonneins, la journée de lancement du dispositif des Promeneurs du Net.

Le dispositif des promeneurs du net vise à accompagner les intervenants sociaux de la jeunesse (animateur, éducateur…) à prolonger leurs missions auprès des jeunes sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’intervenir au plus près des jeunes, là où ils passent le plus clair de leur temps, en ligne.
Ce dispositif inspiré d’une initiative suédoise, a d’abord été expérimenté par la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales) sur 4 départements français, la Manche, le Cher, le Morbihan et l’Ardèche entre 2012 et 2016.
Suite aux résultats très encourageant pour ces quatre départements, la CNAF a décidé de déployer le dispositif sur l’ensemble du territoire national.
Ainsi, en Lot-et-Garonne, le dispositif a commencé son déploiement en août 2017, financé par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) et la MSA (Mutualité Sociale Agricole), le projet est coordonné par l’Association SAUVEGARDE et plus précisément son Service de Prévention Spécialisée.
La Fondation Vinci a une nouvelle fois témoigné sa confiance en l’association Sauvegarde et a subventionné la coordination du dispositif pour plus de 11 000€.
En échange de deux heures par semaine de présence éducative sur les réseaux sociaux, les intervenants de la jeunesse labellisé PDN (Promeneurs du Net) bénéficient des facilités partenariales du réseau des promeneurs, et de formations sur le numérique et les problématiques qui s’y rattachent.
Plus d’une centaine de partenaires étaient présents ce vendredi à la Manoque. Chaleureusement accueilli par la mairie de Tonneins, la présentation du dispositif des Promeneurs du Net, a été suivie d’une conférence animée par Yann Leroux, psychologue clinicien qui a détaillé avec humour et dynamisme les évolutions des pratiques des jeunes et notamment les changements impactés sur l’adolescence par le développement du numérique. Un débat sur l’évolution des pratiques professionnelles engendrées par le numérique à clôturer la matinée.

L’après-midi a été consacrée au travail sur le dispositif en petit comité avec Yann Leroux, Guylène Toulayrou la coordinatrice du dispositif, Guillaume Yaouanc, animateur, directeur de l’Espace Jeune du Mas d’Agenais et Promeneur du Net pour l’Amicale Laique de Tonneins, Baptiste Lourec et Jean Noel Vacqué de l’Amicale Laïque de Miramont de Guyenne, et Bérangère Lassevils du Centre social Vivre Mieux Ensemble de Port Sainte Marie, dans les locaux de l’Amicale laïque à Tonneins.
A ce jour, en plus des trois Promeneurs du Net précédemment cités, un quatrième a rejoint le dispositif : Pierre Lacombe de la Prévention Spécialisée SAUVEGARDE.
Nous attendons les candidatures de nombreuses autres structures jeunesse pour faire de ce dispositif un axe incontournable de l’éducation à la jeunesse sur le département.

N’hésitez pas à demander plus de renseignements ou un dossier de candidature à promeneursdunet47@sauve-garde.fr