Projet européen GAZTEJEUNES : « Vers un écosystème transfrontalier dans les services sociaux pour la jeunesse » -11/12/13 juin 2018

Lors du séjour à San Sébastien et Bilbao, les professionnels de Sauvegarde sont venus à leur tour rencontrer les professionnels d’AGINTZARI, dans la région d’Euskadi. L’hiver dernier, l’association Sauvegarde avait reçu les équipes du Pays Basque espagnol, venues représenter et présenter KAMIRA (coopérative d’initiative sociale), GAIDO LAB (laboratoire d’innovation sociale) et AGINTZARI (coopérative sociale). Durant trois jours, les professionnels de Sauvegarde (groupe composé du Directeur Général Adjoint, de la directrice du service Ressources et Développement, du directeur de l’UPAES, du chef de service Placement Familial, de la chef de service du Patio, de deux assistantes familiales, d’une éducatrice du service AEMO, d’un éducateur du DAMMIE, de deux infirmières et d’une éducatrice du service soins-santé-addictions) se sont répartis sur les groupes de travail proposés par AGINTZARI.

  • MNA et accueil en établissement.
  • Intervention socio-éducative et psychosociale spécialisée
  • Présentation du service psychologique contre les abus et violences sexuelles (enfants, femmes).
  • Présentation de l’Intervention socio-éducative et psychosociale communautaire.
  • Présentation du service de placement familial et post-adoption.
  • Présentation de l’accueil résidentiel socio-éducatif et psychosocial pour mineurs présentant des problèmes graves.

Pour rappel, dans le cadre de sa compétence en matière de coopération interrégionale, le Groupement Européen de Coopération Territoriale (G.E.C.T.) Eurorégion Aquitaine-Euskadi-Navarre a mis en place un appel à projets de coopération. Ce groupement a pour but de promouvoir des rencontres et échanges entre les professionnels, afin de renforcer les relations interrégionales au bénéfice des activités contribuant au développement de l’Eurorégion.

GAZTEJEUNES s’inscrit dans ce cadre, dans la recherche et la fondation des modèles innovants relatifs à la prise en charge des enfants et des jeunes en situation de fragilité sociale. Ce projet interrégional réunissant l’Euskadi, la Navarre et la Nouvelle Aquitaine, vise à faire progresser la citoyenneté euro-régionale dans le domaine de la jeunesse en identifiant les valeurs communes, en échangeant des connaissances pour l’adaptation et la réplication, la diffusion et la sensibilisation aux « bonnes pratiques » en matière de ressources d’aide à la jeunesse.

4 axes spécifiques sont supports à cette coopération :

  • les dispositifs de soutien à l’adoption, la post-adoption et au placement familial
  • les dispositifs de prise en charge des Mineurs Non Accompagnés
  • les dispositifs d’intervention socio-éducative et psychosociale auprès d’enfants et de jeunes
  • les dispositifs d’appui aux jeunes majeurs

TÉLÉCHARGER LE COMPTE RENDU DU PROJET

 

 

Le Vendredi 15 Juin 2018 a eu lieu à Tonneins, la journée de lancement du dispositif des Promeneurs du Net.

Le dispositif des promeneurs du net vise à accompagner les intervenants sociaux de la jeunesse (animateur, éducateur…) à prolonger leurs missions auprès des jeunes sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’intervenir au plus près des jeunes, là où ils passent le plus clair de leur temps, en ligne.
Ce dispositif inspiré d’une initiative suédoise, a d’abord été expérimenté par la CNAF (Caisse Nationale des Allocations Familiales) sur 4 départements français, la Manche, le Cher, le Morbihan et l’Ardèche entre 2012 et 2016.
Suite aux résultats très encourageant pour ces quatre départements, la CNAF a décidé de déployer le dispositif sur l’ensemble du territoire national.
Ainsi, en Lot-et-Garonne, le dispositif a commencé son déploiement en août 2017, financé par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) et la MSA (Mutualité Sociale Agricole), le projet est coordonné par l’Association SAUVEGARDE et plus précisément son Service de Prévention Spécialisée.
La Fondation Vinci a une nouvelle fois témoigné sa confiance en l’association Sauvegarde et a subventionné la coordination du dispositif pour plus de 11 000€.
En échange de deux heures par semaine de présence éducative sur les réseaux sociaux, les intervenants de la jeunesse labellisé PDN (Promeneurs du Net) bénéficient des facilités partenariales du réseau des promeneurs, et de formations sur le numérique et les problématiques qui s’y rattachent.
Plus d’une centaine de partenaires étaient présents ce vendredi à la Manoque. Chaleureusement accueilli par la mairie de Tonneins, la présentation du dispositif des Promeneurs du Net, a été suivie d’une conférence animée par Yann Leroux, psychologue clinicien qui a détaillé avec humour et dynamisme les évolutions des pratiques des jeunes et notamment les changements impactés sur l’adolescence par le développement du numérique. Un débat sur l’évolution des pratiques professionnelles engendrées par le numérique à clôturer la matinée.

L’après-midi a été consacrée au travail sur le dispositif en petit comité avec Yann Leroux, Guylène Toulayrou la coordinatrice du dispositif, Guillaume Yaouanc, animateur, directeur de l’Espace Jeune du Mas d’Agenais et Promeneur du Net pour l’Amicale Laique de Tonneins, Baptiste Lourec et Jean Noel Vacqué de l’Amicale Laïque de Miramont de Guyenne, et Bérangère Lassevils du Centre social Vivre Mieux Ensemble de Port Sainte Marie, dans les locaux de l’Amicale laïque à Tonneins.
A ce jour, en plus des trois Promeneurs du Net précédemment cités, un quatrième a rejoint le dispositif : Pierre Lacombe de la Prévention Spécialisée SAUVEGARDE.
Nous attendons les candidatures de nombreuses autres structures jeunesse pour faire de ce dispositif un axe incontournable de l’éducation à la jeunesse sur le département.

N’hésitez pas à demander plus de renseignements ou un dossier de candidature à promeneursdunet47@sauve-garde.fr

CADA: Projet « vue, vie à Nérac »

Le projet « vue, vie à Nérac » s’est déroulé pendant la deuxième semaine des vacances de printemps, les 17,18 et 19 avril derniers. 8 familles, 11 adultes et 16 enfants ont participé.

Le 1er jour

  • En matinée, initiation théorique à la prise de vue photographique, avec un support « PowerPoint ».
  • Après- midi, les familles participantes ont créé leurs propres scénettes, à l’aide du dispositif proposé par l’intervenante photo ; chaque membre de la famille devait tirer au sort 1 personnage, 1 action et 1 sentiment. En fonction des situations proposées par le hasard, les participants ont pu choisir leurs propres accessoires parmi un très large éventail disponible. Dans un second temps, l’intervenant photo a proposé des rendez-vous avec chaque famille afin que chacun puisse bénéficier d’un espace-temps suffisant pour les prises de vue. L’idée étant de proposer un même créneau horaire pour deux ou trois familles afin d’échanger et de travailler les prises de vue de façon collective,  un objectif initial à la conception du projet.

Le 2ème jour, et la matinée du 3ème

Mises en scène et prises de vue collective.

  • Guidée par l’intervenante photo, les familles participantes ont pu jouer à un double jeu, à la fois photographe et comédien. Ils ont choisi leur espace dans la ville de Nérac, leur mise en scène et se sont pris en photo avec les repères acquis la veille, en respectant les apports théoriques de l’intervenante photo.

Le 3ème jour après-midi

  • Toutes les familles participantes ont été invitées à une séance de projection, dans le but de sélectionner les meilleures images.

Pour donner suite à ce travail de réalisation photo, le groupe a décidé de trouver un lieu d’exposition. Un contact a été pris avec la médiathèque de Nérac, un espace culturel utilisé par la majorité des résidents du CADA. L’organisation d’une exposition aura lieu le 31 Mai 2018 pour une durée d’un mois.

Les familles participantes sont d’ores et déjà sollicitées pour l’organisation de ce moment de valorisation collective, elles ont choisi le titre de l’exposition : «Chaque jour est une fête !» et réalisé l’affiche.

Atelier vannerie à la Maison Relais de Nérac

Les 19 et 20 mars, la maison relais de Nérac a proposé un atelier vannerie encadré par Christian BONCOUR, vannier, et deux stagiaires.
Les résidents de le Maison Relais ainsi que des Lits Halte Soins Santé ont pu y participer. L’objectif du jour était la confection d’un panier. Concentration et application était de mise afin de suivre sur les conseils avisés de M.BONCOUR.
L’expérience très appréciée, pourra être prolongée à l’automne au jardin de la Maison Relais.
Les résidents pourront fabriquer des séparations de parcelles ainsi que des bordures pour les massifs.

Constitution d’un Groupe Réparation Pénale Nouvelle Aquitaine sur l’échange de pratiques.

Le 02 mars 2018 le service de Réparation Pénale a organisé au siège de l’Association une rencontre d’échange de pratique en réunissant l’ensemble des services de Nouvelles Aquitaine.
Cette journée est le fruit d’un travail de plusieurs mois de Christelle Bossège, Sabine Castan et Saïd El Khaiter. Dès le début de la démarche la Fédération Citoyen et Justice et la Direction Territoriale Aquitaine Nord de la PJJ ont été associé.
A souligner, une mobilisation de l’ensemble des services Associatifs de Nouvelle Aquitaine. Au total 21 personnes étaient présentes. La PJJ était représentée par deux éducatrices de l’UEMO d’Agen.
Monsieur Leborgne, délégué du Procureur d’Agen, était également présent sur l’ensemble de la journée. La richesse des échanges n’aura pas permis de respecter dans son intégralité l’ordre du jour prévu. La prise en compte de la victime dans le cadre de la mesure de RP aura été approchée par le prisme de la « plaquette victime » qui sera bientôt diffusée dans nos services. Cette question de la prise en compte de la victime sera l’objet d’un échange spécifique sur une prochaine rencontre.

Les échanges furent dynamiques, interactifs et sont le témoignage d’un intérêt pour poursuivre ce groupe. Mme Diehl, Conseillère technique Justice des Enfants et des Adolescents, de la Fédération Citoyens et Justice a apporté des éclairages précieux sur certains points précis et technique. La prise de parole fréquente de l’UEMO d’Agen montre aussi l’intérêt de ces échanges SAH/PJJ dans la droite ligne de la Charte d’Engagements Réciproques pour travailler ensemble de façon concertée et coordonnée (tant à l’échelon national que territorial).

A la suite de cette rencontre la Fédération Citoyen et Justice a transmis à la Directrice Adjointe de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Sud-Ouest  une  invitation à l’attention des éducateurs des UEMO du secteur public de toute l’interrégion afin de créer un groupe d’échanges de pratiques SAH/SP Sud-Ouest comme cela a été convenu en séance.

Pour l’équipe du service de Réparation Pénale,

Olivier Pécondon.

 

Inauguration des présentoirs des Pôles de Sauvegarde

Sur l’excellente proposition de Laure BOULEFRED (secrétaire au siège) de faire appel à l’atelier de bricolage « Brico Dépot Récup » pour la création des présentoirs regroupant les supports de communication des différents services de Sauvegarde , l’idée a plu aux participants de l’atelier BDR.
Un petit challenge pour eux d’exposer leurs réalisations au regard des autres, mais une opportunité de valoriser leur travail et de constater que le résultat était appréciable et à la hauteur de la commande.En octobre 2017, une réflexion collective a été menée afin de déterminer les matériaux utilisables,les possibilités d’exécution et le coût de la réalisation (l’atelier BDR essaie au maximum de récupérer les objets pour les réutiliser, les transformer), seul les tissus ont été achetés neufs.
Le projet conceptualisé, il a fallu 6 séances d’une heure et demi pour finaliser les créations.
Chacun a pu s’impliquer selon son envie et son savoir-faire, ceci dans une bonne ambiance de partage et de créativité .Les participants ont été ravis et valorisés par l’accueil et l’importance donnés à leurs œuvres.

Une première expérience réussie qui en appellera d’autres sûrement…

Running l’Agenaise au féminin. Edition 2018

Comme chaque édition, les professionnels et usagers du service Soins Santé Addictions participe à la course « l’Agenaise au féminin » dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes. Cette année, ils n’ont pas été les seuls représentants de Sauvegarde car des jeunes du service DAMMIE Majeurs leurs ont emboité le pas.

Dans le cadre du projet GAZTEJEUNES les acteurs de Sauvegarde ont accueilli une vingtaine de professionnels espagnols, les 31 janvier et 1er février derniers

Initié dans le cadre de l’Eurorégion, le projet de coopération interrégionale GAZTEJEUNES Aquitaine-Euskadi-Navarre a pour objectif de promouvoir les échanges et les coopérations entre les professionnels de la protection des personnes, et plus particulièrement ceux de l’enfance et de la jeunesse. Piloté par la coopérative d’initiative sociale AGINTZARI (Euskadi, Espagne), en collaboration avec le laboratoire d’innovation sociale GAÏDO LAB (Biarritz) et la coopérative d’initiative sociale KAMIRA (Navarre, Espagne) le projet GAZTEJEUNES vise à développer à moyen terme une culture commune en matière d’accompagnement de la jeunesse, en échangeant les connaissances et les pratiques, en les mutualisant, en les diffusant et en sensibilisant les différents acteurs aux « bonnes pratiques » en matière de ressources et d’aide à la jeunesse.

Sollicité par les porteurs du projet, le Pôle Ressources & Développement a, en liens étroits avec les professionnels des services de SAUVEGARDE, inscrit ces rencontres dans cette dynamique et proposé un programme visant la confrontation des expériences et des démarches. Ainsi quatre thématiques ont rythmé ces rencontres : l’aide et le soutien aux familles, la santé et la prévention, les mineurs et majeurs non accompagnés, le placement familial.
Accueillis dans l’hémicycle du Conseil Départemental, par le président de SAUVEGARDE M. Daniel Pagotto, l’association SAUVEGARDE a été présentée par M. Bertrand Perinetti, Directeur Général Adjoint. Par la suite, Nos invités espagnols ont été rapidement plongés dans le vif du sujet, bénéficiant dès le premier après midi, d’une présentation précise des principes généraux du système français de protection de l’enfance (par M. Marc Dargent et M. Yannick Capot), puis de celle du schéma général des parcours des soins (par Mme Célia Barbosa).

Ces deux présentations ont permis aux visiteurs de mieux appréhender les modalités d’accompagnement des publics et les démarches spécifiques empruntées par les acteurs des différents services de SAUVEGARDE. Répartis en demi-groupe, selon les thématiques choisies, les visiteurs espagnols ont pu découvrir les spécificités de l’action éducative en milieu ouvert, l’accueil de jour, l’accueil séquentiel, le placement familial, la prévention spécialisée, les parcours de soins et de préventions des risques, l’accompagnement des mineurs et majeurs non accompagnés…
Soigneusement préparées par les acteurs des différents services (AEMO, UPAES, DAMMIE, PRÉVENTION SPÉCIALISÉE, SERVICES SOINS SANTÉ ADDICTIONS, ESAT) ces visites ont permis de lever le voile sur nombreuses questions que se posaient les professionnels espagnols. Elles ont permis d’identifier les points de convergence dans les pratiques et/ou les problématiques, elles ont ouvert un espace d’échanges extrêmement fertile et ont indiscutablement contribué à l’envie de poursuivre le débat.

Le match retour est prévu en juin 2018… La date précise est désormais très attendue par les acteurs de SAUVEGARDE impatients à leur tour de découvrir les pratiques des acteurs d’Euskadi et de Navarre !

Présentation des vœux de Sauvegarde-Fonds de Dotation

Le 25 janvier 2018, s’est déroulée la cérémonie des vœux de Sauvegarde-Fonds de Dotation dans les locaux de la mutuelle PRÉVIFRANCE, partenaire du Fonds de Dotation. Étaient présents, les entreprises IGS, IFTS, Boulangerie MALATERRE, des usagers et professionnels de Sauvegarde ainsi que des membres du Conseil d’Administration dont le président M.Daniel PAGOTTO.
Lors de cette soirée, le président de Sauvegarde-Fonds de Dotation, M. François COURTINE, a notamment évoqué ses souhaits pour quand 2018 naissent des projets innovants et solidaires afin : « de compléter, d’enrichir le travail remarquable que Sauvegarde réalise avec ses équipes au quotidien. »
Ce fut aussi l’occasion de récompenser une partie des soixante personnes (usagers, professionnels de Sauvegarde, entreprises) qui ont participé le 2 décembre 2017 au TACAN. Récompenses remises par Mme Nadine BOISSIÉ vice-présidente de Sauvegarde et Mme Annie MICHON administratrice.

Cette soirée s’est terminée par la dégustation de la traditionnelle galette des rois dans un esprit très chaleureux et convivial.

L’ensemble des adhérents de Sauvegarde-Fonds de Dotation remercie la mutuelle PRÉVIFRANCE pour son accueil.

Inauguration du nouveau local de la Prévention Spécialisée de SAUVEGARDE à Villeneuve-sur-Lot

Le Mercredi 13 décembre a eu lieu l’inauguration du nouveau local du service de prévention spécialisée sur le territoire Villeneuvois situé au 6 rue Lakanal.

Il s’agit là d’un signal fort adressé par les éducateurs de ce service à l’ensemble des habitants de cette commune. En effet, en choisissant de revenir sur la rive droite au cœur du QPV (quartier prioritaire de la Ville), ils marquent leur volonté d’être au plus près des habitants et des jeunes qui régulièrement font part de leurs besoins d’aides soit par la parole mais parfois par des actes.

Cette nouvelle orientation a été chaleureusement accueillie par les nombreux partenaires présents et tout particulièrement par M. Patrick CASSANY maire de Villeneuve-sut-Lot.

Les présences de notre président M. PAGOTTO, de notre Directeur Général, M.FAURE, de notre Directeur Général Adjoint, M. PERINETTI et de Mme BEGHIN membre de notre Conseil d’Administration et 1ère adjointe à la mairie de Villeneuve-sur-Lot sont venues marquer le soutien et l’intérêt de notre association vis-à-vis de ce service et des modalités d’interventions souvent mal comprises car trop méconnues du grand public.