Évoluer pour s’adapter aux besoins des victimes

Le service d’aide aux victimes d’infractions pénales dénommée « AVIC 47 » a intégré l’association SAUVEGARDE en novembre 2012.

Depuis, il n’a eu de cesse d’évoluer en terme d’activités vers un développement utile aux besoins des victimes. ..

L’année 2018 a marqué de nombreux changements concernant le service d’aide aux victimes d’infractions pénales du Lot et Garonne. Il ne s’appelle plus « AVIC », mais « France Victimes 47 ». Il a été intégré au sein du service juridique et judiciaire en 2018 avec le service de l’espace rencontre et celui de la médiation familiale. Il a vu l’embauche de deux juristes à temps partiel, d’un cadre administratif, d’une secrétaire à temps partiel, d’un contrat civique, d’un contrat civique international et d’une directrice. Une psychologue en vacation travaille également dans ce service.

Du 02 janvier au 31 décembre 2018 notre équipe a reçu 911 victimes d’infractions pénales et mené 1208 entretiens.

Notre travail en ce module consiste en diverses activités :

Consultations juridiques

  • BAV Agen, Marmande, Villeneuve-sur-Lot
  • Au domicile des victimes
  • bureau France victimes 47
  • Accompagnement et prise en charge des victimes
  • Cour d’Assises
  • Tribunal correctionnel
  • Tribunal pour Enfants
  • Tribunal de Police
  • Cour d’Appel
  • Prise en charge juridique et psychologique des victimes d’attentat
  • Prise en charge des victimes de prostitution dans le cadre du parcours de sortie
  • Justice restaurative (deux salariés formés en 2018)
  • Gestion de l’administration Ad’Hoc civile et pénale
  • Enquête de personnalité victimes
  • Mise en place d’actions de prévention sur la sécurité en particulier des personnes âgées victimes d’abus de faiblesse, d’escroqueries etc…par le biais de conférence,
  • Prise en charge sur le plan juridique et psychologique des victimes de violences faites aux femmes en lien avec les réseaux spécialisés ;
  • En matière de violences conjugales et dans le cadre des demandes du Parquet, prise en charge des victimes en dispositif d’urgence (comparution immédiate et autre…)
  • Travail dans le cadre de EVVI : demandes d’informations auprès des services de police et de gendarmerie pour informer ces professionnels sur le dispositif ;
  • Prise en charge juridique et psychologique sur le long terme des victimes gravement traumatisées
  • Participation aux comités locaux de suivi des victimes et représentation au sein de ces comités
  • Lutte contre la radicalisation
  • Témoignages devant la cour d’Assises

Activité prévue en 2019 : Développement de campagne d’information sur la sécurité des personnes âgées afin de les prémunir contre les infractions pénales telles qu’un abus de faiblesse, escroquerie, etc… Cette activité favorisera également un lien social aux personnes âgées qui souffriraient d’isolement.