Lancement du dispositif « Les Promeneurs du Net »

Le dispositif les « Promeneurs du net » (PdN) est en cours de déploiement à l’échelle nationale depuis fin 2016 et depuis le 1er Août 2017 dans le Lot-et-Garonne.
Suite à une expérimentation dans quatre départements du nord de la France à partir de 2012, des animateurs, éducateurs, conseillers et des professionnels de la jeunesse prolongent leurs missions sur les réseaux sociaux. Ils mettent en place une présence adulte et éducative sur la toile.

Ce dispositif financé par la CAF et la MSA pour le moment, est piloté et coordonné dans le département par le Service de Prévention Spécialisée de Sauvegarde. Il assure l’animation et la coordination de ce nouveau territoire, dit « rue numérique » qui rappelle le mode d’intervention premier des équipes de prévention : « aller vers ».

L’ensemble des observateurs s’accordent pour dire que les jeunes consacrent de plus en plus de temps sur les réseaux sociaux. Les professionnels se questionnent, expérimentent des réponses en d’autres termes, cherchent des solutions pour continuer à capter ce public aujourd’hui de plus en plus diffus.
Le dispositif des « Promeneurs du Net » labellisé « CAF » et à destination des 11-25 ans, permet à chaque Promeneur de s’inscrire sur un ou plusieurs réseaux sociaux (Snapchat, Facebook, Instagram…). Il crée un profil clairement identifié, avec un cadre fixé nationalement, comme professionnel, dans une structure identifiée et comme PdN. La mise en commun des différentes approches éducatives permettra l’émergence d’un réseau professionnel comme dans le travail social classique.

Ainsi cinq ans après les expérimentations, nous constatons que chaque PdN renforce le lien avec les jeunes et par expansion les familles. Les jeunes prolongent le lien avec les structures au travers leur relation avec les professionnels, ils recherchent de l’information, des conseils et tissent des liens de confiance et d’alliance pour de l’échange autour de sujets plus lourds en structure cette fois. « L’écran désinhibe un peu les ados qui vont aborder des thématiques plus profondes en face à face » écrit Christelle Petit, directrice du foyer de jeunes travailleurs à Bourges.

Au travers la construction du réseau PdN, un nouveau territoire est en train de se créer mais également un nouveau groupe de professionnels pluridisciplinaires. Du côté des professionnels travaillant avec la jeunesse en effet, la nouveauté est de commencer à développer une culture numérique commune mais également de poursuivre l’apprentissage de nouvelles postures professionnelles intégrant le numérique.

Ce nouveau dispositif génère une somme importante et variée de questionnements en termes d’éthique, de postures, de limites, de droits à l’image, à l’oubli, de pratiques et utilisations informatiques mais également de peurs et de résistances… qui devront être abordées lors de la mise en place et de l’accompagnement des acteurs de ce réseau.