Réunion de Constitution de SAUVEGARDE-FONDS DE DOTATION, le 30 janvier 2017.

Depuis plusieurs mois déjà, une équipe resserrée de Sauvegarde prépare la réactivation du fonds de dotation Sauvegarde. Créé en octobre 2011, il est cependant resté  inactif ces dernières années. La fusion de ses associations fondatrices ainsi que la réorganisation de Sauvegarde en 2015 ont en effet, non seulement nécessité de refondre ses statuts mais également de repenser sa philosophie. Dans cette perspective, des rencontres avec les acteurs de la société civile et de l’entreprise se sont multipliées au cours de l’année 2016.

Il s’est agi d’échanger et d’établir des liens  avec des acteurs susceptibles d’investir et de partager cette initiative. Le 02 décembre 2016 à Moirax, la soirée «partenaires et acteurs de Sauvegarde » a inauguré le lancement de cette dynamique, elle s’est poursuivie le 30 janvier, par la réunion de constitution  de « SAUVEGARDE-FONDS DE DOTATION ». Une quinzaine d’entreprises étaient représentées et sont aujourd’hui engagées dans ce groupe de travail et de pilotage.
Après avoir rappelé son histoire par le président de Sauvegarde, M.Daniel PAGOTTO, son cadre institutionnel par le Directeur Général M.Bertrand FAURE, M.François COURTINE (administrateur) a présenté les enjeux du fonds de dotation Sauvegarde et les soubassements de sa démarche.  Ainsi, le fonds de dotation Sauvegarde propose une démarche de soutien aux projets qui engage et implique : il s’agit en effet de s’éloigner, voire même de rompre avec une approche bienfaitrice de l’action sociale, pour s’inscrire dans une dynamique d’échanges, d’interconnaissances et de coopérations. Si les problématiques liées à l’exclusion, aux handicaps  sont depuis longtemps le domaine bien « gardé » de quelques spécialistes,  elles peuvent concerner, sous différentes déclinaisons, l’ensemble des acteurs de la société. Aussi, c’est autour de questions communes, d’intérêts et de projets singuliers, à des places et dans des logiques différentes, qu’il s’agit de se mobiliser ensemble.

« Rassembler pour innover», c’est sortir de « l’entre soi », pour créer ou renforcer des liens et des partenariats durables avec les acteurs variés du territoire, élargir les coopérations, multiplier les regards, conjuguer les cultures et les compétences et ainsi pouvoir agir ensemble et autrement, au service d’objectifs mutualisés et concertés.
Chacun en a convenu : cette démarche est ambitieuse et stimulante, elle nécessite du temps, et des fondations solides. Pour cela, il faut éviter de brûler les étapes, et engager dès à présent un travail de fond, qui permette une connaissance mutuelle et l’émergence de problématiques, d’intérêts et ou projets  convergents.

Dans cette perspective, rendez-vous est pris avec les entreprises partenaires le 13 mars 2017.