Le travail de Chef de Service en AEMO

Je veux évoquer, au nom de l’ensemble de l’équipe de direction, l’enthousiasme qui nous anime et nous permet d’agir à l’épreuve du quotidien en AEMO.

Le travail en AEMO implique de la part de chaque salarié un investissement et un engagement individuels pour répondre aux missions de PROTECTION DE L’ENFANT qui incombent au service.

C’est notamment vrai pour les cadres de direction (Directeur et Chefs de Service) qui assument leur fonction sur un territoire donné, AGEN, VILLENEUVE, MARMANDE, BOÉ.

Notre équipe de cadres s’attache à inscrire respectueusement et efficacement le professionnalisme de chacun dans une dimension collective, nécessaire, et enrichissante. Les dynamiques d’équipe sont à l’œuvre sur chaque antenne, avec leur lot de ressources et de moyens facilitateurs (locaux tout neuf / proximité du TPE…), et de problèmes à régler (une liste non exhaustive…). Chaque antenne faisant partie du tout que représente LE SERVICE D’AEMO de la SAUVEGARDE 47.

Le collectif se construit par l’institution de temps repérés (réunions hebdomadaires, mensuelles ou annuelles, ou encore exceptionnelles), éducatifs ou administratifs, formels ou informels, sur site ou en lieu emprunté. Il est tout aussi important d’être présent en réunion d’organisation de la semaine que de commémorer le départ de futurs ex-collègues qui auront laissé leur empreinte, en AEMO mais aussi à la SAUVEGARDE.

Le collectif en AEMO se construit notamment par un travail réflexif et formateur (cercles et groupes de travail programmés / espace de formation en interne ou en externe) et par la production de directives, de méthodes, et de procédures pour nos activités.

Le collectif en AEMO se construit par des projets, dont celui qui nous occupe actuellement (entre autres), la mise en perspective du PPE (PROJET POUR L’ENFANT, au vu de sa mise en place par le Conseil Départemental) dans nos pratiques en assistance éducative. Nous avons décidé de questionner nos interventions avec le concours et la participation de parents (sélection des participants parents par tirage au sort, après avoir informé l’ensemble des familles), avec la préoccupation continue d’améliorer nos interventions dans un environnement socio-politique toujours en évolution qui impacte tant nos organisations que l’institution « famille » dans la société.

Le Projet Pour l’Enfant se veut fédérateur pour qu’ensemble, personnes aidantes et famille concernée accomplissent la mission de protection de l’enfant concerné, dans l’environnement qui est le sien.

Notre équipe de direction a à cœur de mener ce travail qui modifie en substance notre rapport aux savoirs (pratiques et théoriques) et poursuit l’objectif de renforcer ou garantir le pouvoir d’agir des parents, eu égard à leurs responsabilités parentales, et des enfants quant à leurs droits et leurs besoins.

Pour nous atteler à la tâche dans cette complexité organisationnelle, il nous faut des solidarités vécues dans notre espace de travail, cela requiert une bonne cohésion d’équipe de direction qui a fait ses preuves.

Catherine Foré – Chef de Service AEMO de Marmande.